Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Max Biaggi risque un an de prison

L'ancien pilote accusé d'évasion fiscale par la justice italienne

Le Romain aurait évité 18 millions d'euros d'impôts entre 2011 et 2012

Max Biaggi risque un an de prison - Crédit photo : ApriliaEn 2012, Max Biaggi concluait sa carrière de pilote professionnel de la plus belle des manières en décrochant son deuxième titre de Champion du Monde Superbike sur l'Aprilia RSV4 officielle. Mais voilà, si le Romain a brillé sur le plan sportif à cette époque, il semblerait que ses déclarations fiscales comportent certaines zones d'ombres.

Le pilote italien, aujourd'hui retiré des compétitions, mais toujours présent en tant qu'ambassadeur d'Aprilia, est accusé par la justice italienne d'évasion fiscale.

Le procureur Giuseppe Olivo accuse Biaggi d'avoir frauduleusement déclaré son lieu de résidence à Monaco pour éviter de payer ses impôts en 2011 et 2012. A cette période, Biaggi Racing puis Vuzela International Slu ont été créés pour gérer les droits à l'image du Romain. Le montant des taxes évitées par le pilote est estimé à 17,8 millions d'euros.

S'il est reconnu coupable d'évasion fiscale par la justice italienne, Max Biaggi risque jusqu'à un an de prison.

Lors des audiences préliminaires, l'Italien a reçu le soutien de l'ancien pilote de Formule 1 Giancarlo Fisichella qu'il côtoie depuis 20 ans et qui confirme que Biaggi réside bien à Monaco où ses enfants sont même scolarisés... Affaire à suivre.

Plus d'infos sur les fraudes de pilotes