Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Roadster électrique RMK E2

160 km/h et 300 km d'autonomie avec un plein en 3h pour ce proto proche de la série, venu de Finlande

68 ch et 320 Nm avec un moteur intégré dans une roue arrière sans moyeu

Roadster électrique RMK E2Connaissez-vous une marque de moto finlandaise ? Probablement pas, enfin, jusqu'à aujourd'hui. Le jeune constructeur RMK vient en effet de lever le voile sur sa première moto électrique E2. Annoncée l'été dernier sous la forme d'un concept en 3D, la E2 vient de se dévoiler au public du MP19 Motorcycle Show qui se tenait le week-end dernier à Helsinki.

Ce prototype de roadster au look anguleux frappe immédiatement par l'originalité de son train arrière où la roue laisse place à une jante sans moyeu intégrant un moteur électrique délivrant jusqu'à 50 kW de puissance (68 chevaux) et 320 Nm de couple pour une vitesse maximale annoncée à 160 km/h. La marque se veut également rassurante sur le changement de pneumatique qui ne diffère pas d'une moto "standard". Un des avantages indéniables de cette configuration est qu'elle supprime la transmission secondaire et réduit les poids suspendus.

Roadster électrique RMK E2

Le plein à 80 % en 3 heures

Le cadre spécialement développé pour l'occasion intègre une batterie Lithium-Ion dont l'autonomie pourrait atteindre entre 200 et 300 km selon le rythme de conduite. Le chargeur intégré permet quand à lui de "faire le plein" à 80 % en 3 heures. Un système de chargement rapide devrait également venir s'ajouter dans le futur. La boucle arrière fait quant à elle appel à une structure tubulaire plus conventionnelle. Le poids total est annoncé à 200 kg et l'empattement de 1.600 mm, des valeurs assez hautes qui ne semblent pour l'instant pas favoriser l'agilité. D'ailleurs, le positionnement très avancé des repose-pieds suggère plus une conduite façon "power cuirsers".

Roadster électrique RMK E2

Si l'on retrouve deux étriers radiaux à l'avant, on remarque aussi l'absence de système de freinage sur la roue arrière. Ce n'est pas un problème pour RMK qui assure que la puissance du frein moteur permet de compenser cette absence et s'actionne via un levier placé sur la gauche du guidon, tandis que le frein avant permet de récupérer de l'énergie au freinage.

Roadster électrique RMK E2

L'instrumentation n'est quant à elle pas présente derrière la tête de fourche, mais prend la forme d'un écran couleur sur le réservoir renvoyant toutes les informations traditionnelles ainsi qu'un système de navigation.

Roadster électrique RMK E2

RMK table pour l'instant sur un prix de vente de 24.990 euros. Il est d'ailleurs possible de pré-réserver sa E2 en déposant un acompte, non remboursable, de 2.000 euros. Les premiers modèles devraient être livrés pour l'automne 2019 tandis que la production en série débutera un peu plus tard.

Roadster électrique RMK E2

Caractéristiques du prototype RMK E2

  • Moteur électrique intégré dans la jante arrière
  • Puissance max : 50 kW (68 ch)
  • Couple : 320 Nm
  • Empattement : 1.600 mm
  • Poids : 200 kg
  • Batterie lithium-ion
  • Autonomie de 200-300 km
  • Recharge à 80% en 2-3 h

Disponibilités / Prix

  • Disponibilité : automne 2019
  • Prix : 24.990 euros

Plus d'infos sur RMK

Commentaires

cricridu34

Alors, gardons ce train arrière très technologique, le reste, on le jette et on dessine une vraie moto. Parce que entre les couleurs à chier et même pas un faux monobras pour cacher ces cables électriques, le dessinateur ne s'est pas forcé le ciboulot. De plus, on a déjà dit que l'instrumentation sur le réservoir c'est pas une bonne idée.

07-02-2019 13:18 
ludo51

Et encore : le jour où il faudra changer le pneu , tu pleureras deux fois : une fois pour le prix du pneu vu sa taille , et une seconde fois pour le prix de la main d'oeuvre vue la sophistication technique propre à ce type de train ....

07-02-2019 14:13 
A-Lain

yop j'adore.

ne veux pas dire que je trouve cela bien mais niveau évolution je trouve cela super.
J'ai un peu le sentiment des premiers essais de construction dans les années 30 ou chacun avait une idée révolutionnaire (et forcément meilleur)

Pour les câbles je trouve cela très chouette, on ne cache pas, on focalise, c'est assumé.

le prix détruit le rêve

07-02-2019 16:53 
cricridu34

@A-Lain: ok, pour les cables on peut admettre. Cette selle minimaliste, juste suspendue par un bout de tube, on peut la trouver en accord avec le train arrière très épuré. Mais cette partie centrale, c'est abuser.

07-02-2019 19:14 
A-Lain

Citation
cricridu34
@A-Lain: ok, pour les cables on peut admettre. Cette selle minimaliste, juste suspendue par un bout de tube, on peut la trouver en accord avec le train arrière très épuré. Mais cette partie centrale, c'est abuser.

oui


c'est le designer, pas assez italien…

07-02-2019 23:26 
seb-xx

Réduire le poids suspendu... Au detriment du non-suspendu qui est bien plus sensible

12-02-2019 08:27 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous