Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Les motos néo-rétro pour le permis A2

Scramblers, roadsters et café racer homologués pour les jeunes motards

Le marché de la moto en France est largement dominé par le segment des roadsters. Mais s'il y a bien une tendance de fond qui s'est installée ces dernières années, c'est bien l'engouement pour le vintage. Tous les grands constructeurs de deux-roues ont ainsi succombé aux sirènes du vintage pour proposer au moins un modèle néo-rétro dans leur gamme.

Parfois très classiques, parfois très "néo", l'offre s'est également adaptée à la réglementation en vigueur pour les nouveaux titulaires du permis moto qui sont depuis 2016 tous concernés par le permis A2 sans restriction d'âge. Heureusement pour les amateurs de néo-rétro, le choix est important.

Benelli

Leoncino

Benelli avait fait fort impression avec la présentation de son concept Leoncino en 2015. Commercialisé deux ans plus tard, le plus petit scrambler italien joue la carte du style avec un design épuré des plus charmeurs. Avec son bicylindre de 500 cm3 et sa puissance de 47,6 chevaux la rendant accessible au permis A2, la Leoncino se présente comme une alternative lookée intéressante d'autant que son prix est maintenu sous la barre des 6.000 euros. Une version "Trail" pourvue de jantes rayonnées, de pneus sculptés et d'une roue avant de 19 pouces existe également.

Benelli Leoncino
Benelli Leoncino

  • Cylindrée : 499,6 cm3
  • Puissance : 47,6 cv
  • Bridage : -
  • Poids : 186 kg à sec
  • Prix : 5.999 euros

Ducati

Scrambler Sixty 2

Après le succès de son Scrambler, Ducati a mis au point une Sixty 2 de plus faible cylindrée spécialement pensée pour les jeunes. Facile de prise en main et conservant sa bouille amicale, la Sixty 2 peut même se montrer fun au-dessus de 7.000 tr/mn sans compter qu'elle se montre également sobre grâce à son petit monocylindre de 399 cm3. Autre point positif, elle ne nécessite aucun bridage puisque limitée d'origine à 40 chevaux. En revanche, son prix de 7.990 euros peut faire réfléchir quand on sait que la gamme supérieure, nettement mieux équipée, est proposée pour 1.400 euros de plus.

Ducati Scrambler Sixty2
Ducati Scrambler Sixty2

Scrambler 800

La Ducati Scrambler est un des succès incontestables de ces dernières années. Belle, assez confortable, offrant un comportement dynamique sein et facile de prise en main, largement personnalisable, la moto de Bologne a de quoi attirer la sympathie, d'autant que son bicylindre de 803 cm3 peut délivrer jusqu'à 73 ch une fois le bridage A2 terminé. Enfin, le concept est décliné dans quatre variantes pour contenter tous les goûts avec l'Icon, la Full Throttle, la Café Racer et la Desert Sled.

Ducati Scrambler 800 Icon
Ducati Scrambler 800 Icon

Honda

CB300R

Alors que certains jouent la carte de la nostalgie, Honda a fait le pari d'insister sur la modernisation des codes rétros avec sa série Neo Sport Café menée par la CB1000R. Reprenant ces codes stylistiques, le constructeur nippon livre une CB300R aux lignes sobres très facile à prendre en main grâce à sa légèreté et sa polyvalence. Idéale pour les petits gabarits, elle est moins adaptée aux grands motards et sa selle se montre assez dure à la longue. Mais à 5.399 euros, elle reste une des machines les plus accessibles de la catégorie.

Honda CB300R
Honda CB300R

CB650R

Toujours dans la lignée Neo Sport Café, c'est désormais le roadster de 650 cm3 CB650F qui devient CB650R. Un changement de look et de nom qui permet surtout de voir venir le kit de bridage A2 qui avait été arrêté sur le modèle précédent. Très bien fini, le roadster se distingue par son excellente agilité, ses équipements de qualité et son confort général. Ajoutons à cela un moteur agréable et disponible qui pourra passer à 95 chevaux une fois le bridage A2 terminé et l'on retrouve une machine qui saura accompagner les nouveaux motards pendant de nombreuses années.

Honda CB650R
Honda CB650R

Husqvarna

Vitpilen / Svartpilen 401

Husqvarna revient à la route avec une gamme Pilen axée autour de deux modèles : Vitpilen et Svartpilen. Alors que la Vitpilen se la joue Café Racer, la Svart' mise sur un positionnement plus scrambler. Les deux machines affichent une esthétique minimaliste qui ne fait pas dans le consensuel. A l'intérieur, pas de mauvaise surprise puisque la mécanique est partagée avec les excellentes KTM 390 Duke. Mais le niveau d'équipement et la qualité des finitions se payent forcément plus cher que face à leurs concurrentes directes.

Husqvarna Svartpilen 401
Husqvarna Svartpilen 401

Kawasaki

W800 Street / Cafe

Disparue avec l'arrivée de la norme Euro4, la Kawasaki W800 s'offre finalement un retour sur la route en 2019 avec une double déclinaison Street ou Café selon les goûts. Purement vintage, la moto ne nécessite aucun bridage puisque son bicylindre de 773 cm3 répond aux obligations à ce niveau. Son moteur n'est pas hyper démonstratif et le prix dépasse les 10.000 euros mais la version Café a un super look. Une machine destinée aux nostalgiques qui préfèrent le charme nippon à celui des Britanniques.

Kawasaki W800 Café
Kawasaki W800 Café

  • Cylindrée : 773 cm3
  • Puissance : 48 cv
  • Bridage : -
  • Poids : 221 kg pleins faits / 223 kg
  • Prix : 10.049 euros / 10.849 euros

Moto Guzzi

V7 III

Revenue au sein de la gamme Moto Guzzi il y a une dizaine d'années, la V7 a depuis évolué subtilement en conservant ce design typique de Mandello del Lario. Facile de prise en main, la V7 se démarque aussi par son twin de caractère et les très nombreuses déclinaisons du modèle avec pas moins de 7 versions au programme : Stone, Special, Milano, Racer, Carbon, Rough, Limited.

Moto Guzzi V7 III Milano, Carbon et Rough
Moto Guzzi V7 III Milano, Carbon et Rough

V9

Dans la lignée des V7, on retrouve maintenant les V9 Bobber et Roamer. Plus orientées cruising, les motos de Mandello offrent une vraie bouffée d'authenticité toujours bien servie par un twin vivant. Confort et équipements se montrent en retrait, mais comme souvent, les possibilités de customisation sont bien présentes.

Moto Guzzi V9 Roamer
Moto Guzzi V9 Roamer

Royal Enfield

Classic / Bullet

On a l'impression de les connaître depuis toujours et c'est un peu le cas. Les Royal Enfield 500, qu'elles soient Bullet ou Classic, sont intemporelles et si elles ont dû évoluer pour satisfaire les normes antipollution, elles ont su conserver leur authenticité et ce moteur souple, pas violent mais vivant. Certes les performances sont limitées et l'équipement basique, mais ce n'est clairement pas ce que l'on recherche ici, surtout pour ce prix.

Royal Enfield Classic 500
Royal Enfield Classic 500

Interceptor / Continental GT

Adieu le monocylindre et place au twin de 650 cm3. Royal Enfield fait maintenant de l'oeil aux motards occidentaux avec ses Interceptor et Continental GT plus cossues, mais toujours accessibles au permis A2 sans bridage. Que ce soit par son look, son agrément ou sa sonorité, le twin offre de sérieux arguments pour charmer les motards. Le prix s'envole par rapport à la Bullet mais reste bien en-deçà des versions britanniques et japonaises.

Royal Enfield Continental GT 650
Royal Enfield Continental GT 650

Suzuki

SV650X

Plus néo que rétro, Suzuki habille son roadster SV650 d'une touche de café racer avec sa version X à l'image de sa tête de fourche renvoyant aux carénages "nez de cochon" des sixties, de ses guidons bracelets ainsi que d'une nouvelle paire de pneus. Une déclinaison plus lookée que la SV standard, mais en conserve le comportement.

Suzuki SV650X
Suzuki SV650X

  • Cylindrée : 645 cm3
  • Puissance : 76 cv
  • Bridage : 47,5 cv
  • Poids : 198 kg
  • Prix : 7.499 euros

Triumph

Street Twin

Triumph et les motos classiques c'est une longue tradition. Le constructeur d'Hinckley a capitalisé sur son historique Bonneville pour produire une très large gamme de motos rétros en couvrant tous les styles, notamment autour d'un bicylindre de 900 cm3 accessible aux permis A2. L'accès à la gamme se fait par la Street Twin dont et les finitions sont fidèles au constructeur. Le twin à la sonorité flatteuse atteint 65 chevaux depuis 2019 et permet de gagner en dynamisme une fois le bridage levé. On lui regrette des suspensions un peu sèches et ses pneus sur le mouillé.

Triumph Street Twin
Triumph Street Twin

Street Scrambler

Bénéficiant des mêmes évolutions techniques que la Twin, la Street Scrambler se démarque immédiatement par son look plus typé tout-terrain avec sa ligne haute de silencieux, ses jantes à rayons et son sabot moteur. Tout aussi à l'aise sur route, elle se montre cependant nettement plus onéreuse que sa soeur.

Triumph Street Scrambler
Triumph Street Scrambler

Street Cup

Troisième et dernière "Twin", la Street Cup est le pendant "Café Racer de la famille" avec sa selle monoplace, sa tête de fourche lookée et son guidon abaissé. Toujours aussi belle et bien finie, la Cup aurait gagné à avoir plus de sportivité, d'autant qu'elle n'a pas profité de l'évolution technique de ses soeurs et reste plafonnée à 55 ch.

Triumph Street Cup
Triumph Street Cup

Bonneville T100

Enfin, parce que l'on ne peut pas parler de Triumph Classic sans évoquer la Bonneville, le constructeur a également décliné sa motorisation de 900 cm3 autour d'une Bonnie T100. Là encore, on est très proche de la Twin et toute la nuance se fait sur le style avec des jantes rayonnées, une ligne d'échappement typique des Bonneville, des badges de réservoir...

Triumph Bonneville T100
Triumph Bonneville T100

  • Cylindrée : 900 cm3
  • Puissance : 55 cv
  • Bridage : 47,5 cv
  • Poids : 213 kg
  • Prix : 10.900 euros

Yamaha

XSR 700

S'appuyant sur son best-seller MT-07, Yamaha a mis au point une XSR 700 au style plus traditionnel avec un phare rond, un réservoir épuré et une boucle arrière boulonnée pour faciliter la customisation. La XSR conserve ainsi les points forts de sa cousine, à commencer par son bicylindre CP2, mais dans un style diamétralement opposé.

Yamaha XSR 700
Yamaha XSR 700

Plus d'infos sur les motos homologuées A2

Commentaires

La Puce

il y a du choix ! quel est votre coup de coeur ?

08-05-2019 13:58 
Hagalma

Novice, et sénior (ça fait beaucoup content j'ajoute la précision suivante: une vintage à quatre cylindres coûte plus cher en assurance qu'une vintage à un cylindre. C'est probablement le cas même si c'est pas une vintage... Suis (agréablement) surpris que des jeunes kiffent ces machines aux dessins issus des trente glorieuses. Est-ce une attente, fort légitime, de vivre dans un contexte qui ne serait pas le "sans-issue" de la mondialisation ?

Mon coup de c½ur pour l'instant va à la V7: placide, mais avec une forte personnalité... et made in Europe
Mais je n'ai pas encore essayé, notamment, l'Interceptor. Quant à la W800, vu le tarif, Kawasaki n'en fait-il pas un peu trop avec le filon vintage ?

08-05-2019 17:08 
Flow

Moi j'avoue que la Street Twin et la petite dernière de chez Honda (CB650R) me font de l’½il, je les testerais bien, pour la science.
Le truc, c'est que ces motos me donnent toujours l'impression de pas être faites pour les grands et que j'aurais du mal à caser mon mètre 86. Je me trompe peut être, si certains les ont essayé je suis curieux de leurs retours.
D'ailleurs c'est souvent une donnée qui manque dans un essais je trouve, le gabarit du testeur.

08-05-2019 19:13 
Gouniaf

Mesurant 1m84, je suis à l'aise sur la Guzzi V7 ainsi que la Royal Enfield Interceptor, même si les cale-pied de cette dernière sont légèrement moins bien placés. La Street Twin est un peu juste en revanche, car vraiment fine et basse.
Pour ce qui est de la conduite entre les trois, ma préférence est allée à la V7, pour le couple de renversement. Mais le son de la Street Twin est plus joli.
La CB300R est à réserver aux petits gabarits, car elle est conçue sur la même base que la 125.

08-05-2019 19:27 
fift

Flow> pour les plus grands, c’est la gamme au-dessus : Bonneville 1200, etc.

08-05-2019 19:34 
Laurentg

Pour ma part (motard depuis 40 ans): La 800 Scrambler Icon (que j'ai en full et en 2ième moto), superbe moto, légère, partie cycle joueuse avec un moteur hyper sympa.La SV (moto de ma femme) pour son rapport qualité/prix, son look année 90 sa facilité et son bridage très bien fait.
Si je devais en rajouter une ça serait une v7 II café racer…
Dommage que Kawasaki ne sorte pas la Z900RS bridable A2 pour les jeunes permis (comme il le fait pour le roadster Z900)
Je pense qu'il y en a pour tout les goûts mais peut être pas pour toutes les bourses! Il faut lorgner sur les occases récentes, souvent peu bornées mais sur les quelles on gagne vite 3000 à 4000¤ par rapport à une neuve. Bon choix à vous

08-05-2019 20:27 
Flow

Gouniaf> La V7 à l'ai sympa c'est vrai, ( préférence pour la Rough) mais je préfère quand même la Street ^^
Fift> Oui et certainement la CB1000 du coup ?
Le surcoût est non négligeable, chez Honda ou Triumph, même si j'ai bien conscience qu'il ne s'agit plus de la même machine. Surtout qu'un mid size me comblerait amplement.

Mais je crois surtout qu'on souhaite toujours ce que l'on ne peut pas avoir =)

08-05-2019 21:35 
fift

CB1300 plutôt, si tu vises du neo-retro.

Oui, ce n'est plus du tout le même ordre de grandeur en termes de prix.
Le problème, c'est justement que les mid-size sont de petits gabarits, c'est en même temps ce qui fait leur intérêt .

08-05-2019 21:49 
L'iguane

CB 1300 c'est ça


[attachment 31294 343_normal.jpg]


Tu devais penser à une autre, je pense. La 1100 peut-être ?


[attachment 31295 honda-CB-1100-2013-800px.jpg]

08-05-2019 22:46 
fift

Pardon, oui, CB 1100.

Ou alors la CB 1000 big one, mais du coup c'est une vraie vintage (p....n ça me fait mal de dire ça ).

09-05-2019 09:35 
Flakes

Sympa cet article ! Merci la Redac

09-05-2019 09:42 
southeagle

Etonnant, on parle pas de HD.
Sinon, la v7 me plait vraiment.

09-05-2019 10:10 
Laurentg

Cet article est pour les motos vintage mais aussi bridables en A2,ce qui n'est pas le cas de la CB 1100, encore moins la CB 1300.
Attention aussi à penser qu'ne moto d'avant janvier 2013 quand elle est bridable sera à 34 cv et non 47,5 et qu'aucune motos d'une puissance supérieure à 95 cv est bridable.
De plus commencer avec une moto 260 kg, maniable comme un semi remorque n'est pas très recommandable pour un jeune permis!
Dans la famille Vintage, il y aura de toute façon ceux qui sont pépère, ceux que la moto passera plus de temps devant les terrasses de café, ceux qui avaleront un peu de bornes, et ceux qui aimeront frotter les cales pieds dans les petits virolos, en sachant que l'on peu cumuler (et oui j'arrive à me retrouver dans tous les cas, suivant mon humeur…)

J'invite ceux qu'hésite à essayer la Scrambler et la V7, vraiment des vélos, superbement jolie, et très joueuse si on veut se la jouer sport dans les petit cols (avec un avantage à la ducati quand même, débridable et partie cycle plus aboutie) ! Je ne parles que des A2 style vintage. Sinon pour le jeune permis (montargnard de préférence) l'arme absolue dans les cols c'est quand même la 690 duke (150kg)
L'importance c'est le plaisir que l'on aura dès que l'on montera dessus, et puis une moto c'est comme avec sa femme, on a autant de plaisir à la regarder qu'a s'en servir non? Alors écouter votre c½ur et vous serez comblé!
Bonne route à tous,

09-05-2019 10:41 
Rdeb22

Jai choisi pour la part la Benelli Leoncino, qui incarne plus le néo rétro que le vintage. Ligne qui se démarque un peu, dans un dessin qui se rapproche du scrambler Ducat', à 3k de moins.
Moteur et échappement nettement plus grisants qu'un cb500f !
A essayer pour les curieux et les sceptiques.

16-05-2019 11:21 
Rdeb22

Jai choisi pour la part la Benelli Leoncino, qui incarne plus le néo rétro que le vintage. Ligne qui se démarque un peu, dans un dessin qui se rapproche du scrambler Ducat', à 3k de moins.
Moteur et échappement nettement plus grisants qu'un cb500f !
A essayer pour les curieux et les sceptiques.

16-05-2019 14:44 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous