Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Essai KTM 790 Adventure

Petite Adventure, grandes sensations !

En 2018 j’avais eu l’opportunité de faire la « Balade des Cent cols » au guidon de la nouvelle Duke 790 et j’en avais gardé un sacré bon souvenir. Et avec l'arrivée de la dernière mouture de la 790 Adventure C’est pour cela qu’avant de partir une dizaine de jours en Sardaigne j’ai donc demandé à KTM France de bien vouloir me confierafin d’en effectuer un essai « longue durée », j’avoue que je ne fus pas déçu par la découverte.

Essai de la KTM 790 Adventure
Essai de la KTM 790 Adventure

Découverte

Me voilà donc auprès de la sympathique « orange » aux yeux de mouche, il est vrai qu'elle semble minuscule à coté des géantes surmotorisées. Deux surprises d’entrée, une béquille latérale longue, correctement inclinée et qui semble facile à manipuler et une hauteur de selle qui ne s’adresse plus uniquement aux géants tyroliens. Deux sacrés bons points qui m’ont instantanément mis en confiance.

La 790 Adventure mise à l'épreuve lors d'un roadtrip en Sardaigne
La 790 Adventure mise à l'épreuve lors d'un roadtrip en Sardaigne

L’aspect général de la bestiole revendique vraiment cette destination multi terrains, les Pirelli Scorpion Trail qui chaussent les roues rayonnées accentuent même la légèreté de l’ensemble juste contrarié par deux bajoues latérales d’un plastique noir d’un effet des plus étrange semblant être à première vue là pour planquer le pourtant joli twin LC8e, mais qui, après examen un peu plus approfondi, se révèlent être les deux réservoirs supplémentaires déportés, qui sont, à l’instar des machines qui courent et remportent régulièrement les grands rallye-raid, placés là pour abaisser au maximum le centre de gravité et diminuer la largeur de la machine.

Le moteur LC8e de la 790 Adventure
Le moteur LC8e de la 790 Adventure

Une solution intelligente qui va non seulement rendre la moto beaucoup plus maniable réservoir plein, mais également limiter le balourd et accessoirement permettre à qui ne fait pas 1m80 et les jambes à l’unisson de grimper facilement sur la moto et, une fois dessus, de pouvoir sans problème de poser les deux pieds à terre. Ainsi la capacité totale de carburant atteint un total de 20 litres, soit mesurée par nos soins, assure une autonomie de plus de 450 km. Cette configuration de réservoirs est une première sur une moto de série. On a relevé juste un bémol, qu’en sera-t-il en cas de chute ? Peut-être sera-t-il sage de passer par la case accessoire, largement dotée pour cette machine, qui propose des protections tubulaires …

Le réservoir est placé en bas
Le réservoir est placé en bas

Au point de vue berlingue, disposant du même moteur que la Duke, mais avec une puissance ramenée de 105 à 95 ch au profit d'une meilleure plage de couple, la 790 Adventure est de ce fait largement pourvu au regard du poids à sec annoncé à moins de 190 kg !

On reconnait sans mal le design habituel des KTM
On reconnait sans mal le design habituel des KTM

En selle

On se sent de suite bien sur cette moto, ne serait-ce que par la garde au sol qui n’est pas, contrairement à la quasi-totalité de la gamme orange, conçue pour un géant austro-hongrois. La selle dispose de deux positions de réglage et, sur la plus basse, celui qui ne mesure pas 1m70 peut faire de KTM une option jouable s’il est séduit par l’aspect esthétique de la machine. Le large guidon tombe bien en main et les leviers réglables ne demandent qu’à s’adapter à toutes les mimines. La selle semble très ferme, mais son dessin est bien étudié et permet de changer d’assise très facilement, on peut ainsi passer d’une position typée trail à une plus tourisme en se calant sur le mini dosseret qui supporte le siège passager.

La 790 Adventure se montre plus accessible que les autres trails de la marque
La 790 Adventure se montre plus accessible que les autres trails de la marque

Contact

Le large tableau de bord tient toutes ses promesses, il comporte la quasi-totalité des informations dont on a besoin et rappelle également les options sélectionnées : différents modes de conduite, de réglages d’ABS, contrôle de traction, Bluetooth, en ce qui concerne les infos la bestiole a tout d’une grande. Tout ce petit monde est en sélection directe à partir d’une platine sur le commodo de gauche. Il y a même un très efficace régulateur de vitesse qui vous évitera de faire sonner lorsque vous allez oublier de regarder le compteur. Si vous démarrez dans le noir l’affichage se mettra en mode nocturne pour de suite changer de visuel dès que la luminosité sera suffisante, cela se révélera bien pratique par la suite au vu du nombre de tunnels que nous avons traversé. Le contact se fait par une traditionnelle clé et, à l’ancienne, il y a une position blocage de direction sur le Neiman.

L'écran couleur de l'Adventure
L'écran couleur de l'Adventure

Autoroutes et voies rapides

Le ronronnement du bicylindre vous accompagne à la vitesse réglementée et la prise au vent, malgré l’option « valises - pizza », n’est pas gênante. On regrette un peu le dessin de la bulle qui, certes, s’accorde parfaitement avec le design acéré de la bestiole, mais qui aurait mérité d’être un tantinet moins découpée et un tout petit peu plus haute. Si, par hasard, il vous prenait l’idée de jouer de la poignée de droite, ne serait-ce que pour tester les capacités de l’engin sachez que dans un feulement assez impressionnant et en moins de temps qu’il faut pour l’écrire vous allez vous retrouver dans la case prison et même au-delà... Par hasard j’ai bien dit ! D’expérience, même soumise à un très fort vent latéral la machine bien chargée ne s’ est jamais engagée dans le moindre louvoiement. Les vibrations du bicylindre sont très largement atténuées par la technologie et on peut sans problème envisager une longue étape autoroutière avec cette moto sans que cela ne confère à une séance de torture.

Stable à haute vitesse, la moto aurait pu bénéficier d'une bulle un peu moins découpée
Stable à haute vitesse, la moto aurait pu bénéficier d'une bulle un peu moins découpée

Départementales

C’est quand même sur les petites routes, au gré des virolos et en absorbant toutes les dégradations qui envahissent de plus en plus le réseau secondaire, tant chez nous que chez nos voisins européens, que la 790 Adventure est plus à même de s’exprimer. Bien aidé par les Pirelli Scorpion qui l’équipaient j’avoue avoir pris énormément de plaisir à manier cet engin allant jusqu’à la pousser jusque dans ses derniers retranchements. Je vous rassure, même si la garde au sol est plus faible que certaines autres de la gamme, il est fortement déconseillé de chercher à faire racler les cale-pieds, car, dans ce cas, la case « par-terre » n’est vraiment pas très loin. On oublie facilement que l’on a affaire à un trail tant la facilité de mise sur l’angle vire à l’évidence. La fourche non seulement absorbe tous les défauts de la route, mais c’est l’ensemble de la machine qui se révèle très neutre et les suspensions jouent avec trous et bosses sans jamais perturber la trajectoire de la moto. La boite est remarquable de précision et le shifter assure une conduite d’une exceptionnelle douceur surtout s’il vous arrive de transporter un passager. Après très peu d’acclimatation, on en arrive à jouer avec son corps comme s’il s’agissait d’un roadster. Déplacement de l’assise, genou sur le réservoir, appui sur le cale-pied intérieur … le ballet des virolos s’enchaîne sans faux pas. Calme gamin, c’est un trail de moyenne cylindrée pas la dernière sportive de la gamme.

L'Adventure répond présente sur les petites routes et enchainent les virolos sans faux pas
L'Adventure répond présente sur les petites routes et enchainent les virolos sans faux pas

Freinage

Deux galettes de 320 mm de diamètre à l’avant pincées par des étriers radiaux à quatre pistons et, à l’arrière, un microsillon de 260 mm accouplé à un étrier flottant à double piston. Le tout largement aidé par un ABS Bosch dernière génération avec fonction en virage, mode offroad et même désactivable pour les réfractaires, il y a plus qu’assez pour stopper le poids plume. L’ensemble avant est particulièrement efficace avec un très bon feeling et une puissance redoutable, l'arrière, lui, est un super ralentisseur en entrée de courbe et assure l’assise de la moto. Les uns comme l’autre n’ont jamais pêché par manque d’endurance, le fait est à signaler.

Les disques de frein avant de la KTM 790 Adventure
Les disques de frein avant de la KTM 790 Adventure

Confort/Duo

La selle semble façonnée type planche à pain, mais, au point de vue confort, elle se révèle très acceptable même lors de longues étapes. Comme je l’ai déjà dit, le large guidon facilite non seulement la conduite, mais contribue à une position quasi naturelle sur la moto, position qu’il est facile d’adapter tant à ses envies qu’à son état de fatigue en jouant sur le séant. Il m’est arrivé de faire plus de 300 km d’une seule traite sans ressentir la grosse lassitude qui implique un arrêt prolongé, pour un trail de moins de 800cc c’est quand même une belle performance.

Le guidon offre une position naturelle
Le guidon offre une position naturelle

La place dévolue au passager est loin d’être symbolique et celui-ci apprécie grandement tant la position des repose-pieds que celle des deux poignées fort judicieusement placées. Sans être au niveau de confort d’une GT la 790 Adventure est une excellente machine pour qui veut voyager loin et ce même accompagné. J’avoue quand même que la notion de confort est largement accentuée à la fois par l’exceptionnelle légèreté, l’équilibre et la maniabilité de la machine. Il est à noter que neutre la bestiole est en solo, neutre elle reste en duo.

La KTM 790 Adventure se montre assez confortable, y compris pour le passager
La KTM 790 Adventure se montre assez confortable, y compris pour le passager

Pratique

La moto m’a été confiée complètement équipée « tourisme » avec les valises et le top-case. La valise de droite va perdre de sa capacité à cause de l’emplacement dévolu au passage de l’échappement. Les systèmes de fermeture sont bien pensés et le décrochage fort (trop ?) aisé. En dessus du tableau de bord on remarque une très pratique prise de courant 12 V type allume cigare et un emplacement pour un GPS est prévu sous la bulle. Avec un peu d’aide, on arrive facilement à graisser la chaîne en basculant la moto sur la béquille latérale. On regrettera juste l’oubli d’avoir équipé la machine avec des valves coudées qui auraient évité de se pourrir allègrement les mimines aux rayons lors du contrôle de pression. A noter qu’au tableau de bord la jauge à essence ne va baisser qu’une fois la moitié du plein dépensé, position des réservoirs oblige … il faut s’y faire. Les commandes d’affichage et d’options réclament un peu d’habitude et un certain apprentissage. L’ affichage de l’heure, de la température extérieure et du rapport engagé sont autant de petits détails qui enchantent. Tout d’une grande je vous dis. On appréciera également les très efficaces protège-mains et peut on juste regretter l’absence de poignées chauffantes, mais là c’est mon côté pantouflard qui ressort.

Le positionnement de l'échappement entraine une perte de capacité pour la valise droite
Le positionnement de l'échappement entraine une perte de capacité pour la valise droite

Conclusion

Cela faisait un bon bout de temps que je n’avais pas voyagé au guidon d’un trail de moyenne cylindrée, il est vrai que de nos jours où le panzer de chez les teutons hante la quasi-intégralité des routes du globe, aller faire dans la légèreté et surtout dans un cubage inférieur au litre pour balader au long cours ressemble à un sacré défi. Eh bien, pour avoir eu l’occasion de tester pas mal de ces gros engins destinés à l’aventure, j’avoue que cette « petite » là m’a sérieusement bluffé. Tant au niveau du confort qu’à celui des sensations, la 790 Adventure tient largement la dragée haute à beaucoup d’autres même plus huppées.

La KTM 790 Adventure 2019
La KTM 790 Adventure 2019

Est-ce sa légèreté, sa hauteur de selle, sa facilité de conduite, son couple inhérent ou cette puissance toujours exploitable. Voir tout cela bien mixé qui fait que je crois avoir trouvé en ce dernier produit de Mattighoffen le genre d’engin qui donne envie de parcourir le monde sans se faire de soucis. D’aucuns regretteront un petit manque de puissance, mais il faut regarder pourquoi la moto est conçue. L’image KTM est souvent associée à un baston généralisé, là vous allez pouvoir disposer d’une machine exploitable par n’importe quel quidam qui souhaite avoir une moto originale et qui mêle agréablement l’atypique au pratique... Ceci est suffisamment rare dans les gammes actuelles. Une seule démarche s’impose pour qui serait tenté. Allez donc l’essayer et comparez-la aux autres du même créneau et même supérieur.

Points forts

  • Légèreté
  • Maniabilité et agilité
  • Tenue de parquet
  • Facilité de conduite
  • Confort
  • Assistances électroniques toutes paramétrables
  • Beaucoup d’options possibles

Points faibles

  • Bof … on peut en trouver, mais c’est au goût ou aux critiques de chacun

La fiche technique de la KTM 790 Adventure

Calcul coût assurance ?

AMV Combien pour assurer votre moto KTM 790 Adventure? Devis en ligne
SOLLY AZAR Calculez le prix de votre assurance moto KTM 790 Adventure en 2mn avec SOLLY AZAR

Commentaires

lunamilio

"Si, par hasard, il vous prenait l’idée de jouer de la poignée de gauche, ne serait-ce que pour tester les capacités de l’engin..."
Ils ont mis l'accélérateur à gauche ?!!!

07-06-2019 20:49 
Legwen 7O1

Un strabisme dyslexique en lisant l’article peut être, c’est bien celle de droite ;)

08-06-2019 07:29 
RV2LYON

J'ai cette moto depuis 3 mois et je dois dire que je suis le plus heureux des hommes. Je sors de motos lourdes (RT1200) et encombrantes et là, j'ai un jouet, un vélo entre les mains. Confortable, agile, j'ai retrouvé le plaisir de conduire une moto. Beaucoup de motards de plus de 50 ans me disent quitter ces motos à 280kg et plus pour revenir à des jouets beaucoup plus légers. En dehors de la bulle que je changerai certainement pour plus de protection, c'est pas loin d'être une moto idéale.

08-06-2019 09:53 
rataksès

Les réutilisations de plateformes à outrance chez tous les constructeurs ça finit par donner ca.. Une moto d'assemblage à l'esthétique lourde et disgracieuse, je ne comprends vraiment pas comment ils ont pu valider un tel profil, chacun ses goûts mais pour le coup c'est objectivement dégueulasse! Ces atroces flotteurs en plastique sur les cotés.. et cette tête de mouche greffée sur un corps de vachette.. La 990 ferait presque rêver à coté. Beurk

08-06-2019 14:32 
Patpower64

Merci pour cet essai objectif et complet qui confirme l’opinion que je mettais faite lors de son essai. J’ai donc signé il y un mois pour l’adventure normal, pas la R car trop petite pour mon 165 cm... KTM me reprend mon Africa DCT qui aura été une super machine pendant 3 ans et 30000 km en tout usage, le couteau suisse du maxi trail, ville, route, off-road... Je ne parle pas des machines d’outre Rhin qui n’ont de GS que le nom depuis longtemps « Gelante Strasse » Srasse Ja naturlich mais Gelante NEIN ! Elle ne sont plus faites pour aller se vautrer dans les ornières, je ne parle pas du prix, qd on aime on casque... Yawhol ! Mais surtout du pachyderme qui veux continuer de danser avec des ballerines. L’Africa a ouvert une nouvelle notion de la Gelande Strasse. La 790 Adv monte d’un cran avec une nouveau modèle de couteau Suisse qui est très bon : en ville, route, autoroute, duo et surtout excellent en of-Road. Je ne parlerais pas de la nouvelle Yamaha, Gelande Haï (oui en japonais) mais Strasse ではありません non en Nipon.
Tout dépend de l’usage que l’on veut de sa monture et il ne faut pas succomber aux chants des sirènes marketing des fabricants. Poser-vous les bonnes questions ! Les 4 machines que j’ai citées sont excellentes mais laquelle vous correspond , That us the real question ...

08-06-2019 23:09 
tropiques64

Bonne moto sans doute, mais l' esthétique est...comment dire?...clivante!!
Les Bajoues, passe encore si elles permettent d'abaisser le centre de gravité! ...mais les yeux de mouche et cet horrible orange KTM!!Pitié!...
Une chose qui me surprend, c'est le mot "confort" adossé á cette moto...vous êtes sûr de la chose?

09-06-2019 09:04 
Vé

Jamais eu mal au c.. ni au dos même lors des plus longues étapes .. la position de conduite, très naturelle, y est surement pour qqchose de même que la facilité de la moto.
Orange .. eh oui, c'est la marque de fabrique .. entre nous il y a d'autres constructeurs qui ont des couleurs tout aussi bizarres !!

09-06-2019 10:29 
Vé

Veuillez m'excuser pour la poignée, j'étais un tantinet dyslexique dans ma jeunesse, avec l'êge il y a des séquelles ... Vous me direz j'adore ceux qui épluchent un papier pour s'efforcer d'y trouver une petite faille .. Mieux que n'importe quel correcteur !! LOL

09-06-2019 10:33 
c@ssoulet

Les châtiments corporels devraient être autorisés dans les bureaux de design.

10-06-2019 09:01 
 

Connectez-vous pour réagirOu inscrivez-vous