Menu
Fil RSS Facebook Twitter Instagram Pinterest Youtube Voyage

Corée du Sud : code de la route

Pas de motos sur autoroute

Des règles strictes et sévères, mais des comportements très peu respectueux

Corée du Sud : code de la route
Corée du Sud : code de la route
Le permis de conduire français n'est pas reconnu en Corée du Sud. Ainsi pour pouvoir conduire votre deux-roues motorisé dans le pays, il vous faudra obligatoirement demander un permis international en préfecture. Mais celui-ci n'est valable que pour les courts séjours. Il faudra sinon passer le permis dans le pays. Par contre, à l'inverse du voisin japonais, on roule ici bel et bien à droite; c'est déjà un point de repère important.

Réseau routier

Globalement, le réseau routier sud-coréen est en très bon état, qu'il s'agisse des villes, des routes hors agglomération et des autoroutes.

En ville, la vitesse est généralement limitée à 60 km/h, même si la limitation devrait être réduite à 50 d'ici 2021 et que l'on retrouve des zones à 30 km/h. De toute façon, la question se pose rarement dans les grandes villes où le trafic est complètement saturé.

Sur route, la vitesse oscille entre 60 et 80 km/h. Enfin sur autoroute elle est généralement de 100 km/h, mais ces voies sont tout simplement interdites aux deux-roues, peu importe la cylindrée.

Alcoolémie

On ne rigole pas avec l'alcool au volant en Corée du Sud. Si la limite légale est abaissée à 0,3 grammes par litre de sang au 25 juin 2019, il faut savoir qu'un conducteur voit son permis être suspendu dès que cette limite est franchie. Au delà de 0,8 grammes, le permis est directement annulé. Les contrôles sont fréquents et en cas d'accident grave des peines de prison sont souvent prononcées. Vous voilà prévenus.

Toute forme de drogue étant interdite dans le pays, il ne faut évidement pas rouler sous son emprise. La simple consommation peut-être punie jusqu'à 5 ans de prison.

Autres règles et usages

Le casque est obligatoire à moto tout comme la ceinture de sécurité dans les voitures.

Investissez dans un GPS avec une cartographie de la Corée. Si l'état des routes est bon, ce n'est pas le cas de la signalisation souvent manquante et rarement traduite en anglais.

Les conducteurs coréens ont mauvaise réputation et respectent assez peu les règles élémentaires en ville (feux de signalisation, clignotant, rétroviseurs...). Sur autoroute il est également fréquent de se faire doubler des deux côtés, mais ce n'est pas grave puisque vous ne pourrez pas y aller avec votre moto.

Enfin, sachez qu'en cas d'accident, c'est souvent le conducteur étranger qui est désigné comme responsable. Il est également d'usage de régler immédiatement le coût estimé de la réparation. Même en cas de petit accrochage, il faut s'arrêter sous peine d'être passible de poursuites pénales. Il est recommandé de demander de l'aide à la police ou à son ambassade pour remplir un constat et surtout, ne jamais signer un document qui ne serait pas accompagné d'une traduction certifiée, à moins que vous ne maîtrisiez le coréen sur le bout des doigts.

Plus d'infos sur les voyages